CHSCT: la CGT et l’UFICT disent « oui, mais » à l’achat d’outils isolés électriquement

Suite à un incident survenu à la Direction de l’eau et de l’assainissement, une demande d’acquisition de matériel isolé électriquement afin de travailler dans les réseaux en sécurité a été transmise aux 4 membres CGT et UFICT du CHSCT.

En effet,  conformément à l’article 22 du règlement intérieur du C.H.S.C.T, la DRH est tenue pour un tel achat de demander l’avis des représentants syndicaux. ACT GR 02 2018

La CGT et l’UFICT CGT ont donné leur accord  pour deux achats d’un montant de 2 774, 21 € d’une part et 778,90 € d’autre part.

Si les autre syndicats membres du CHSCT ont fait de même, la CGT et l’UFICT CGT ne se sont pas contentés d’un laconique « ok » ou « c’est bon pour nous« .

L’achat d’une barre à mine isolé électriquement relève de la responsabilité de l’employeur en matière de sécurité au travail

L’UFICT CGT et la CGT ont souligné que cet achat ne relevait pas d’une amélioration des conditions de travail mais du respect par l’emplyeur de son obligation de sécurité au travail qu’il a envers les agents.

En effet, l’acquisition d’une barre à mine, d’un manche de pioche et d’une pioche, ces outils ayant la caractéristique d’être isolé, s’inscrit dans ce cadre de la mise en sécurité.

L’employeur fait donc glisser certaines dépenses obligatoires à ce titre sur le modeste budget amélioration des conditions de travail qu’il ponctionne.

Au demeurant, une telle acquisition ne doit pas faire oublier l’aspect formation habilitation spécifique au travail en milieu électrique.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *