Direction de la voirie et de l’éclairage, une analyse quantitative et qualitative du questionnaire RPS et des témoignages qui prouve une indubitable souffrance au travail

 

Télécharger le document (9 pages): ANALYSERPSDIRVOIRIE

La CGT et l’UFICT-CGT du Grand Reims ont été saisie en janvier 2020 par des agents et cadres de la Direction de la voirie et de l’’éclairage.

En proie à des violences managériales dans un contexte de dysfonctionnements organisationnels sévères, ces 8 collègues se sont également adressés à l’employeur en la personne de la Présidente du Grand Reims et du DGS.

La CGT et l’UFICT CGT du Grand Reims ont immédiatement écrit à l’autorité territoriale pour faire part de leurs propres observations, saisir le Comité Hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT), demander la désignation d’un expert extérieur en Risques Psycho Sociaux, des mesures de sanctions administratives et de mutations pour les auteurs des faits.

La CGT et l’UFICT CGT du Grand Reims ont également fait appel à un conseiller en prévention des RPS et management de la qualité de vie au travail, diplômé de l’Université de Cergy Pontoise pour établir un questionnaire RPS.

Après l’avoir adapté grâce à la contribution de collègues concernés, celui-ci a été transmis   à l’ensemble des personnels de la direction de la voirie afin de recueillir leur parole.

Le niveau de participation des collègues à ce dispositif constitue un indicateur significatif.

Le présent document, à travers une analyse quantitative et qualitative tant des réponses au questionnaire que des propos librement exprimés par les agents et cadres de la direction de la voirie et de l’éclairage sur les parties du formulaire prévues à cet effet.

Le diagnostic qui en ressort est accablant tant sur l’importance de la souffrance au travail, les causes de celles-ci, les solutions renvoyant à de fortes attentes en direction de l’employeur dont l’attitude interroge.

La CGT et l’UFICT-CGT du Grand Reims, ses 4 élu-e-s en CHSCT.

 

LES REPONSES EN QUELQUES CHIFFRES

 

Un taux de réponse qui montre l’ampleur du problème

37 questionnaires, soit 25% de la direction de la voirie et de l’éclairage public;

Une représentation de toutes les catégories

3 A (8%), 11 B (29%) et 20 C (dont 5 agents de maitrise), 3 non renseignés;

Une représentation des sexes à l’image de celle la direction

8 femmes (21%), 28 hommes (77%), 1 non répondus;

Une volonté des répondants d’assumer leur réponse et une confiance envers la CGT et l’UFICT-CGT

33 (89%) avec l’identité, volonté d’assumer leur réponse et confiance

Seuls 4 sont anonymes. L’anonymat a été justifié pour un questionnaire par la peur de représailles.

Une volonté de témoigner au-delà du questionnaire

33 des 37 répondants (89%) ont utilisé la partie libre expression pour témoigner.

C’est le cas pour 100% des cadres A, 100 % des agents de catégorie C, 100 des femmes et 81% des cadres B répondants.

Télécharger le document (9 pages): ANALYSERPSDIRVOIRIE

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.