Retour sur les propos du Maire lors du séminaire des cadres au sujet des promotions et des CAP

La CGT et l’UFICT-CGT du Grand Reims s’élevent à l’encontre des propos tenus lors du séminaire des cadres 2019 par l’autorité territoriale municipale : « La carrière des fonctionnaires voulant accéder à des missions d’encadrement a été contrainte par les bornes des concours, des avancements linéaires, des CAP et des grades ».

A voir ici : Le séminaire des cadres du 23 mai 2019 en vidéo (vidéo 1)

Concours, avancements, CAP et grades constituent des garanties d’égalité de traitement et des éléments protecteurs face à mesures discrétionnaires individuelles prises par les employeurs de la fonction publique territoriale, agissant parfois dans l’opacité.

Au demeurant, l’avis des CAP n’est que consultatif. C’est bien l’autorité territoriale qui choisit in fine.

 Le nombre de promotions ouvertes est fonction du nombre de recrutements. Or le Grand Reims est engagé dans une politique RH de réduction du nombre de ses agents (moins 35 postes selon le bilan social 2018).

 Le blocage ou le ralentissement de carrière fut-il horizontal ou vertical ne relève donc que de la seule responsabilité de l’employeur…

Il convenait de faire ce rappel, au moment même où le Gouvernement entreprend de supprimer l’avis (même simplement consultatif) des CAP quant aux promotions et avancements de grades.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.